Jean-Luc Mélenchon

Nous empruntons à LIBÉRATION du 12 mars 2015 l'article suivant:

«Enorme: Copé, NKM, Juppé, tous condamnés pour diffamation envers moi», nous fait savoir par SMS un Jean-Luc Mélenchon visiblement ravi. Ces trois dirigeants de l'UMP ont en effet été condamnés jeudi par le tribunal de grande instance de Paris à payer 1 000 euros d'amendes,        1 000 euros de dommages et intérêts et 1 000 euros au titre des frais de justice, pour avoir diffamé l'ex-candidat à la présidentielle.

En juillet 2012, Mélenchon avait déposé trois plaintes en diffamation contre Jean-François Copé, Alain Juppé et Nathalie Kosciusko-Morizet, accusés d'avoir «chacun à leur manière et successivement déclaré que M. Mélenchon était complaisant avec l'antisémitisme», avait alors assuré Me Raquel Garrido, son avocate, cadre du Parti de gauche. Mi-juin 2012, le chef de file du Front de gauche les avait accusés de s'être comportés comme des «petits colporteurs de ragots du FN» avec leur accusation d'antisémitisme autour de ses liens supposés avec Mikis Theodorakis. Le 15 juin 2011, Mélenchon avait relayé sur son blog un appel lancé par le célèbre compositeur grec pour défendre Athènes contre les plans d'austérité. Selon Juppé, le compositeur de la musique du film Zorba le Grec avait récemment déclaré être «antisémite et antisioniste». NKM avait, elle, reproché à Mélenchon d'accueillir «sur son site internet des gens qui font profession d'antisémitisme». Copé avait, lui, relayé ces accusations.

Par Lilian Alemagna

http://www.liberation.fr/direct/element/1529/

Notre commentaire: Justice est faite