Το φεστιβάλ Αθηνών τιμά τον Μίκη Θεοδωράκη με συναυλία στο Ηρώδειο

(photo ERT)

Des œuvres bien aimées du compositeur célèbre grec Mikis Theodorakis seront présentées à  la manifestation organisée par le Festival d'Athènes le 14 juillet à Irodiοn pour son 90e anniversaire.

Seront présentées deux œuvres célèbres de Mikis:  la Première Symphonie, cette œuvre d'une grande inspiration, ainsi que l’emblématique Αxion Esti, avec l'Orchestre d'Etat d'Athènes sous la direction de Lukas Karytinos et avec la participation de Giorgos Dalaras, de Dimitri Platania, d'Αkis Sakelariou et des chœurs des Ensembles Musicaux de la Mairie d'Athènes, de l'Ecole Polytechnique Metsovion, “Melodoi”, et du chœur de la ERT.

"La seule chose qui me console est le symbolisme de la coexistence au sein du même peuple de la douleur et de l'espoir, ainsi que de la certitude qu'un jour la douleur va disparaître et l'espoir grandira et deviendra réalité. D'ailleurs, il ne faut pas oublier que ma Première Symphonie, je l'ai composée dans des conditions de la plus grande douleur qu'un homme puisse connaitre, afin de prouver que c'est l'espoir est qui triomphe toujours quand il y a en lui la véritable foi en l'homme et la vie", a noté Theodorakis.

Le directeur artistique de l'Orchestre d' Etat d'Athènes, Stephanos Tsialis, a souligné  que ce concert ne sera pas annulé, parce qu'il a une grande importance symbolique: Il se réfère à  l'œuvre d'Odysseas Elytis, en disant que “l'inspiration d'Axion Esti est née de la comparaison qu'Elytis a faite un peu après la IIe Guerre Mondiale et durant la Guerre Civile, entre les enfants de Grèce et les enfants de Suisse. Les enfants grecs étaient en guenilles, affamés et éprouvés, tandis que les enfants de Suisse étaient choyés, souriants et en pleine santé, et c'est cette comparaison qui lui a fait beaucoup de peine et qui l'a inspiré d'écrire Axion esti et se mettre a la recherche de l'identité grecque”.

La Première Symphonie de Mikis Theodorakis à  été inscrite dans des périodes malheureuses et simpilaires à celles d'aujourd'hui. Malgré le fait qu'il s'agit d'une œuvre de jeunesse, elle a une structure très concentrée et pourrait être répertoriée parmi et à cote des grandes œuvres du 20e siècle de Chostakovitch et de Prokofiev”, a dit Lukas Karytinos.

Une partie des recettes sera au bénéfice d'actions humanitaires.

http://www.ert.gr/to-festival-athinon-tima-ton-miki-theodoraki-me-sinavlia-sto-irodio/

 Traduction: Iraklis Galanakis

 

Sur YouTube:

L'arrivée de Theodorakis à Irodion