Theodorakis - Chronologie (VIII)

Exil 1970-1974

 par Guy Wagner et Asteris Koutoulas

 

Structure et illustrations: Guy Wagner


 

1970

 

13.04. En libérant prématurément Theodorakis, la junte a voulu influencer les ministres du Conseil de l’Europe, qui se réunissent le 15 à Strasbourg, afin de décider si le long rapport de 1.200 pages concernant la torture dans les prisons grecques, établi par la Commission des droits de l’homme, devait être publié. La publication sera approuvée par les voix de17 pays, et cela malgré les tentatives de la junte pour faire pression sur les délégués ou pour les soudoyer.

Résultat de recherche d'images pour "1970 arrivée de theodorakis à paris"Marchais, Mikis et JJSS, le 29 avril '70

29.04. Conférence de presse de Theodorakis, qui se défend contre des rumeurs circulant à Paris : Il accuse la junte de violer les droits de l’homme, quitte à nuire par cette action à sa famille toujours retenue en Grèce. Il présente un programme en neuf points contre la dictature.

11.05. La famille de Theodorakis réussit à fuire de Grèce. Myrto et les enfants Margarita et Yorgos arrivent à Paris, alors que Theodorakis parle à un meeting à la Mutualité.

Octobre. Theodorakis commence une tournée de concerts mondiale qui est pour lui le moyen d’exprimer sa résistance à la dictature dans sa patrie.

Résultat de recherche d'images pour "allende"Salvador Allende


Au Chili, il rencontre Salvador Allende et conçoit le projet de composer un grand oratorio sur des textes du Canto General de Pablo Neruda.

Theodorakis devient le symbole de la résistance grecque contre la junte.

 

Mikis, Melina Theodorakis avec Melina Mercouri à Paris, 1970

 
1971

 

Février Theodorakis fonde le Conseil National de la Résistance (EAS), qui voudrait rallier toutes les forces anti-dictatoriales, des royalistes aux communistes. Andreas Papandreou refuse une participation des royalistes. C’est la rupture entre Theodorakis et lui.

03.05. Première manifestation du Conseil National de la Résistance à Düsseldorf.

Août Mort de George Seferis. Ses funérailles deviennent l’occasion d’une démonstration massive contre le régime, la foule chantant les poèmes du défunt que Theodorakis a mis en musique. 


1972 

 

05.03. Theodorakis quitte le Parti Communiste dit « de l’Intérieur », auquel il s’était rallié après la scission du P.C. Grec en un parti « de l’Extérieur » et un parti « de l’Intérieur. »

Il continue ses tournées de concerts qui sont autant d’appels à la résistance et à la lutte.

 

London 72Mikis et Myrto Theodorakis à Londres, 1972

 

1973 

 

01.06. Des officiers de la Marine Hellénique se révoltent contre le gouvernement. Papadopoulos organise un plébiscite et abolit la monarchie.

29.08. Papadopoulos prête serment comme Président de la République et proclame une amnistie.

11.09. Putsch au Chili. Salvador Allende, le président élu est assassiné, et le général Pinochet établit une dictature sanguinaire. Pablo Neruda meurt. Theodorakis est à cette époque en Amérique Latine. Il devait présenter le Canto General au Chili. Il ne pourra le faire que vingt ans plus tard.

Résultat de recherche d'images pour "1973 Emeutes Ecole Polytechnique d'Athènes"Une répression brutale

Novembre. Emeute des étudiants de l’Ecole Polytechnique d'Athènes. La répression est brutale.

25.11. Le sinistre Ioannides renverse Papadopoulos et met le général Ghizikis à la tête de l’Etat. Theodorakis annule toutes ses tournées et publie son pamphlet: L'Américanocratie.

1974 

 

15.07. La junte d’Athènes organise un coup d’Etat à Chypre pour renverser et assassiner le Président Makarios III, trop indépendant à ses yeux. Celui-ci réussit à s’échapper.

20.07. Invasion de l’Armée turque à Chypre. C’en est fini pour les colonels.

23.07. Karamanlis est rappelé d’exil pour former un gouvernement civil. 

Cyprus La tragédie des Chypriotes grecs

 


 

  © Guy Wagner & Asteris Koutoulas. La reproduction n'est autorisée que sur demande, et un lien vers ce site est obligatoire