Theodorakis - Chronologie (XI)

Honneurs et Hommages 1997-1998

 par Guy Wagner et Asteris Koutoulas


Structure et illustrations: Guy Wagner



 
1997

 

Janvier Mikis Theodorakis termine son Concerto pour violoncelle et en fait une Rhapsodie pour violoncelle et orchestre.

Zülfü Livaneli et lui décident d’entreprendre une tournée européenne de Concerts pour la Paix, dont le sommet doit être un concert à la « frontière verte » de Nicosie (Chypre) en juin 1997.

20.02. Pour le 850e anniversaire de la ville de Moscou, une des contributions de la Grèce sera en september 1998, la réalisation du ballet Zorba le Grec, sous la direction de Mikis Theodorakis, selon l'agence ANA.

  Theodorakis dirige Theodorakis à Sauda

 Mars: Theodorakis dirige le Canto General à Sauda (Norway) avec les solistes Maria Farantouri et Petros Pandis.

Résultat de recherche d'images pour "andreas lentakis"Andreas Lentakis

22.03. Andreas Lentakis, cofondateur du « Printemps Politique » (Pol.An), auquel Mikis Theodorakis avait dédié pendant la dictature les Chansons pour Andreas, meurt et est enterré avec ces chansons.

 Mikis sur la tombe du vrai Zorba

12.04. Sous le signe de la réconciliation entre la Grèce et l’ancienne République yougoslave de Macédoine FYROM, Mikis Theodorakis dirige à Skopje la musique de ballet Zorba, – Zorba, dont on a retrouvé la tombe précisément dans cette ville.

Mi-avril A Saint-Pétersbourg, l’enregistrement du Requiem de Theodorakis avec la Chapelle d’Etat sous la direction du compositeur, est terminé.

Livaneli, Kinkel et Theodorakis à Bonn

29.04. A l’occasion d’une réception pour Mikis Theodorakis et Zülfü Livaneli au Petersberg près de Bonne, le ministre des Affaires étrangères, Klaus Kinkel, lance un appel à la Turquie et la Grèce pour régler leurs différends. Il voit en Theodorakis et Livaneli des « symboles du rapprochement turco-grec » qui, avec leur nouvelle tournée, sont devenus des ambassadeurs spéciaux de la compréhension entre les peuples.

Ensemble - une seule et dernière fois...

04.05. Le premier concert triomphal de Theodorakis et Livaneli sous la devise : « Together – oli masi – birlikte » à la Maison des Cultures du Monde de Berlin est en même temps le dernier. Le compositeur grec, victime de troubles respiratoires, est hospitalisé et annule tous ses engagements pour 1997.

Pendant les mois qui suivent, les nouvelles de l’état de santé de Theodorakis demeurent un sujet d’inquiétude.

Theodorakis n’écrit plus de musique.

Mai  O Polytikos Theodorakis (1940-1996) de Pavlos Petrides est publié à Athènes.

17.06. La télévision régionale du WDR diffuse un nouveau film documentaire sur Theodorakis : Crétois, Grec, Européen de Peter Wortmann.

22.06. A l’occasion d’une cérémonie commémorative en l’honneur d’Andreas Papandreou, l’ancien ministre français de la culture, Jack Lang, fait un discours. Il est relayé par le Premier ministre grec, Costas Simitis. L’hommage s’achève sur un concert avec des musiques de Mikis Theodorakis, dirigé par Stavros Xarchakos.

Le CD « Mikis »

Eté « Peregrina » publie sous le titre : Mikis, un nouveau CD avec le compositeur comme chanteur. C'est assurément son disque le plus personnel. Jens Naumilkat en a fait les arrangements. Mikis chante douze chansons, seulement accompané par un violoncelle et un piano. Parmi ces chansons: La neige tombe cette nuit, d'après le poème de Nazim Hikmet.

Les hommages à Theodorakis s’amplifient : Delphes, Patras, Thessaloniki (Capitale Européenne de la Culture 1997). Toutefois, au contraire de ce qui avait été initialement annoncé, l'opéra Antigone ne sera pas créé à Thessalonique, les fonds prévus pour la production ayant disparu dans des canaux obscurs.

Novembre Publication de Mikis Theodorakis : Melopimeni Poisi. A Tomos / Tragoudia (Ypsilon, Athènes): tous les textes des chansons mis en musique par le compositeur, avec, en plus, une excellente documentation et de nombreuses photos, dont une partie d'inédits.

Novembre-décembre: Maria Farantouri entreprend avec six musiciens autour de Henning Schmiedt une tournée européenne souns le titre: Poetica. Au coeur du programme, les derniers cycles de chansons composés par Theodorakis: Lyricotera et Lyricotata.

 Le premier concert depuis longtemps

16.12. Au cours d’une cérémonie émouvante, Theodorakis remet ses archives personnelles à la Librairie « Lilian Voudouri » au Megaron.

  Après la cérémonie: Myrto, Margarita et Mikis jr. 

 
1998 


23.04.
Décès de Constantin Caramanlis, 91. Les funérailles ont lieu dans l’intimité familiale.

04.05. Un concert spécial par Maria Farantouri est donné sous le titre: Asmata à Mondorf (Luxembourg), en préfiguration d'une nouvelle tournée prévue pour l'automne. Le nouvel album de la chanteuse est publié sous le même titre par Peregrina.

Theodorakis au RFH Londres

 25.05. Theodorakis se remet à la direction de ses œuvres - Concerto pour piano - au Royal Festival Hall (Queen Elisabeth Hall) de Londres, avec Tatiana Papageorgiou comme soliste et le London Philharmonic Orchestra. En première partie, la pianiste joue les Onze Préludes, la Petite Suite, et en création: Douze Melos, sur la base de Lyricotera et Lyricotata, arrangés par elle et Themis Symvoulopoulos. .

Juin. Asteris Koutoulas
présente à Athènes : O Mousikos Theodorakis. Kimena – Ergographia – Kritikes (A.A. Livani, Athens).

Après « Zorba », un Theodorakis heureux

2.07. Theodorakis dirige à Herodes Attikus (Irodion) son ballet Zorba, dansé par le Ballet de l’Opéra d’Etat d’Athènes dans la chorégraphie de Lorca Massine.

24. et 25.07. Hommage à Theodorakis au Petit Théâtre d’Epidaure, en présence du Premier ministre Costas Simitis.

Septembre 1998 Publication de : Mikis Theodorakis : Melopimeni Poisi. B Tomos / Symphonika, Metasymphonika, Oratoria (Ypsilon, Athen).

12.09. Dans la « Flämmereihalle » à Linz, Theodorakis dirige la création de la version symphonique du Canto General (6 parties, réalisation: Henning Schmiedt).

30.10. A la Philharmonie du Gasteig à Munich, Mikis Theodorakis dirige la Philharmonie d’Ukraine dans la création mondiale de sa Rhapsodie pour violoncelle et orchestre (soliste : Tatiana Vassilieva), et de sa Rhapsodie pour guitare et orchestre (soliste : Eliot Fisk).

Doctor honoris causa de l'UQUAM

08.-11.12. Mikis Theodorakis au Canada : « doctor honoris causa » de l’Université du Québec à Montréal.


© Guy Wagner & Asteris Koutoulas. La reproduction n'est autorisée que sur demande, et un lien vers ce site est obligatoire.