Theodorakis - Chronologie (XII)

La « légende vivante » (1) 1999 - 2000

 par Guy Wagner et Asteris Koutoulas

 Structure et illustrations: Guy Wagner

 



 1999

 

Février A nouveau Mikis Theodorakis est au centre d’une controverse en Grèce. Son refus de signer une déclaration qui condamne le gouvernement grec pour sa participation supposée dans l’enlèvement par les autorités turques de chef du parti des Ouvriers de Kurdistan (PKK), Abdulah Öcalan, et l’annulation de sa participation au concert à la place Syntagma ont obtenu le soutien de la plupart des secteurs de la population grecque, mais ont été critiqués par d’autres. Plusieurs autres artistes annulent également leur participation au concert après qu’une porte-parole d’Öcalan a accusé le gouvernement grec de faire partie d’une conspiration internationale contre Öcalan. Theodorakis demande aux intellectuels et aux artistes en Europe de signer une pétition pour protester contre la position européenne sur Öcalan, pour exiger qu’un procès juste soit fait au chef kurde et que des observateurs européens soient autorisés à assister à celui-ci, et pour garantir les droits de l’homme à tous les Kurdes, surtout à ceux qui habitent en Turquie.

 Mars Theodorakis est un des premiers à dénoncer la Guerre de Kosovo et les attaques de l’OTAN contre la Serbie.

 

Theodorakis au milieu des chanteurs 

26.04.   Theodorakis est au centre d’un concert de soutien au peuple yougoslave. Face à une foule de plus de 50.000 personnes et sous les acclamations, il affirme:  « Nous sommes sur le point d’entrer dans un nouveau Moyen Age… Nous serons à côté des victimes, les Serbes. Nous voulons que notre chant aujourd’hui couvre les sirènes des attaques aériennes et le bruit des missiles ».

29.04.   Pour leur 80e anniversaire, les Syndicats grecs honorent Theodorakis qui donne un concert fort applaudi au Stade « Irinis ke Filias ».

03.05.   Alexandre Lycouresos, l’avocat le plus célèbre de Grèce, dépose à la demande de Mikis Theodorakis une plainte auprès du Procureur du Tribunal Criminel International à La Haye contre la « direction politique et militaire de l’O.T.A.N. pour crimes de guerre perpétrés du 24 mars au 1er mai 1999 par les bombardements contre l’ancienne Yougoslavie ».

06.05.   A la Radio socio-culturelle (100,7 MF) luxembourgeoise, Guy Wagner lance une série de 170 émissions pour présenter l’intégrale de l’œuvre de Theodorakis qui durera jusqu’en décembre 2002.

12.05.   Lycouresos rencontre les deux assistants du procureur à La Haye. Les actions de Theodorakis contre la guerre et pour la paix trouvent une résonance exceptionnelle dans la population grecque, surtout chez les jeunes.

16.05.   Theodorakis est nommé citoyen d’honneur de la ville côtière chypriote de Limassol. Son opéra Elektra est donné par des solistes, la chorale et l’orchestre de l’Opéra de Bucarest, dans le cadre du « Forum balkanique » initié par Mikis Theodorakis, qui, à l’occasion d’une marche de la paix à Larnaca, adresse la parole aux participants, condamnant l’occupation de Turquie de parties de Chypre, la présence de bases britanniques sur l’île et les bombardements de la Yougoslavie par l’OTAN.

 

Theodorakis honoré à Chypre

17.05.   Le Président de Chypre, Glafcos Clerides, confère une distinction spéciale à Theodorakis pour exprimer la gratitude chypriote et la reconnaissance pour son soutien et sa solidarité avec les gens de Chypre dans leur lutte pour la justice et la liberté.

18.05.   Theodorakis est nommé citoyen d’honneur de la Municipalité de la ville de Famagusta occupée par Turcs depuis 1974.

18.-22.06.   Theodorakis à Belgrade, où se déroule un concert en plein air (20.), sur la Place de la Démocratie avec l’Orchestre Populaire « Mikis Theodorakis »  et des musiciens et chanteurs serbes. Le Ballet « Zorba » (21.6) est exécuté par les Chœurs et l’Orchestre Philharmonique la Radio de Belgrade. Theodorakis dirige la seconde partie. Il a une entrevue avec Slobodan Milosevic pour parler de la paix, de la liberté et des droits de l’homme.

27.06.  Suite à un cancer, Georgios Papadopoulos, le colonel qui a conduit le coup militaire infâme de 1967, meurt - impénitent - à l’âge de 80 ans dans un hôpital d’Athènes.

  Mikis Theodorakis et Henning Schmiedt 

25.07.   Première mondiale très réussie de la version pour orchestre de chambre par Henning Schmiedt de l’opéra de Theodorakis: Kostas Karyotakis ou La Métamorphose de Dionysios au Festival Semaines européennes à Passau (Allemagne).

01.08.  Axion Esti dirigé par Mikis Theodorakis est donné à Chania (Crète).

« Unissez-vous! »

06.08.  Première de La Ballade du Frère mort  à l’Ancienne Olympie par les acteurs du Théâtre STOA. Mise en scène et organisation: Thanasis Papageorgiou, chanteur: Dimitris Mitropanos, Bouzoukis: Lakis Karnezis et Kostas Papadopoulos, piano: Tasos Karakatsanis, directeur de la musique. La tragédie musicale part ensuite en tournée en Grèce et à Chypre pendant le mois d’août et le début de septembre.

17.08.  Un tremblement de terre de 45 secondes de magnitude 7.4 sur l’échelle de Richter se produit en Turquie. Les Grecs sont parmi les premiers volontaires pour aider la population sinistrée. Theodorakis et Zülfü Livaneli projettent des concerts de bienfaisance pour les victimes à Istanbul et à Athènes pour le 7 et le 8 septembre. Les concerts sont reportés parce que le 7 septembre, à 14:56 heures (11:56 GMT) un tremblement de terre de magnitude 5.9 se produit près de la ville d’Athènes.

27.08. - 28.08.   La candidature de Mikis Theodorakis pour le Prix Nobel de la Paix est annoncée au Festival de Prespes (Grèce du Nord), dans le cadre cérémoniel d’un concert donné en présence du Premier ministre Kostas Simitis dans la petite île d’Agios Achillios près la ville de Florina, par des orchestres symphoniques et des chorales de Yougoslavie, de Sofia et autres pays des Balkans qui interprètent Zorba et le Requiem. La présentation de cette candidature et des noms des 200 intellectuels qui la soutiennent est faite par l’écrivain Giorgos Skourtis qui en est l’initiateur.

03.09.   L’Université et la Municipalité de Patra honorent Theodorakis.

04.09.   Epidaure: L’Orchestre Symphonique et la Chorale de la Radio - TV Belgrade jouent une œuvre de Theodoros Antoniou et Zorba. Ce concert est organisé par le Ministère grec de la Défense.

« Antigone». Theodorakis et Loukas Karytinos 

07.10.  Première mondiale d’Antigone, l'opéra de Theodorakis, à Megaron, Athènes. Direction scénique: Vassilis Nikolaidis, lumières: Hans - Ake Sjöquist ; avec Tzeni Drivala (Antigone), Daphni Evangelatou (Jocaste), etc., la Chorale de la Scène Lyrique Nationale et l’Orchestre Kratiki Athino, dirigés par Loukas Karytinos (4 représentations).

12.10.   Le premier de trois concerts en faveur des victimes des tremblements de terre en Turquie et en Grèce est donné à Istanbul par Theodorakis, Livaneli, Farantouri et les Instrumentistes de Berlin. Il est suivi par un concert à Athènes (13.10.) et un à Berlin (15.10.).

28.10.   Le concert final de la Série: L’Holocauste en Grèce pour le Musée Commémoratif U.S. de l’Holocauste à Washington est donné par Maria Farantouri et Mikis Theodorakis avec « Mauthausen ». La direction artistique est assurée par Gert Hof.

  2000: « Son et lumière » par Gert Hof 

31.12.   23:00 h. Un concert de musique de Mikis Theodorakis par l’orchestre « Enarmonia » et un orchestre folklorique, avec Maria Farantouri et Marios Fragoulis, dirigés par Lukas Karytinos, est suivi à minuit par une réalisation spectaculaire de lumière et de musique: un spectacle total avec 5,000 projecteurs et des milliers de feux d’artifice qui éclairent pendant 25 minutes le Parthénon et toute l’Attique sur la musique du ballet « Zorba le Grec » de Theodorakis. L’événement est dirigé par Gert Hof.

2000

 
Début Publication de: Mikis Theodorakis: Melopimeni Poisi. C Tomos / Opera (Ypsilon, Athènes): les textes des quatre opéras composés jusqu'alors par Theodorakis.

15.02. - 17.02.2000   Université Aristotelion de Thessalonique: Theodorakis, Docteur honoris causa. Trois jours de conférences, exposés, concerts.

21.02.   Un coopération entre l’Édition « Romanos » de Theodorakis et les Éditions Schott, mondialement connues, est annoncée à Athènes.

  Présentation de la candidature 

29.02.  La candidature de Theodorakis pour le Prix Nobel de la Paix 2000 est présentée officiellement dans l’ancien parlement à Athènes par le comité composé de l’auteur dramatique Giorgos Skourtis et les députés Giorgos Lianis et Giorgos Pantagias qui l’ont initiée. La candidature est soutenue par le Président de la République Kostis Stephanopoulos, le Premier ministre Costas Simitis, l’Archevêque d’Athènes et de toute la Grèce, Christodoulos, tous les partis, les chefs de la municipalité, les représentants de Chypre et du Conseil Central juif de Grèce et des signataires de l’ancienne République de Yougoslave Macédoine (FYROM), de la Turquie et de nombreux autres pays.

05.03.   Le Cycle Mauthausen de Theodorakis est chanté par Penelope Bizas, accompagnée par William Lumpkin, piano, à la Bibliothèque Municipale à Boston, (USA) comme partie de « Les Juifs de Grèce: Histoire, Holocauste & Renaissance ».

09.04.  Le Premier ministre Costas Simitis et le PASOK remportent les élections anticipées en Grèce. Le PASOK est assuré de 158 sièges dans le nouveau Parlement et la Nouvelle Démocratie de 125 sièges. L’ancien Ministre des affaires étrangères, Theodoros Pangalos, qui avait dû démissionner après l’ « Affaire Öcalan » est nommé Ministre de la Culture.

27.05.   ARTE présente « Le Soleil et le Temps », un film de Klaus Salge et Asteris Koutoulas, basé sur l’arrestation de Theodorakis en août 1967, les poèmes qu’il a écrits à cette époque et la réalisation de ce cycle de chansons à Berlin avec Rainer Kirchmann et Maria Farantouri.

Résultat de recherche d'images pour "theodorakis milva pandis münchen 2000"À Munich, le 29 juillet 2000

29.07.   Le 75e anniversaire de Theodorakis est fêté à Munich (Königsplatz) avec un double concert:
(1.) Un « Hommage à Mikis » par quelques-uns de ses plus grands chanteurs : Maria del Mar Bonet (Espagne), Maria Farantouri (Grèce), Zülfü Livaneli (Turquie), Milva (Italie), Petros Pandis (Grèce), Jocelyn B. Smith (USA), George Theodorakis (Grèce), e.a. 
(2.) Des extraits de Zorba par l’Orchestre d’Etat et la Chorale de la Radio d’Athènes, conduits par Mikis Theodorakis.

13.10. Le Prix Nobel de la Paix va au président sud-coréen Kim Dae-jung et non à Mikis Theodorakis, plébiscité par tous les Grecs... Encore un Nobel hautement... politique et insignifiant!

La couverture de la biographie réalisée par Claude Wagner

14.10. Présentation de la biographie de Guy Wagner: Mikis Theodorakis. Une Vie pour la Grèce, dans le cadre d'un concert avec Maria Farantouri et en présence de l'artiste au Centre des Arts Pluriels Ettelbruck (Luxembourg)

Ovations pour Dutoit et Theodorakis

20.10.
 Concert de musique symphonique (Adagio, Zorba, Antigone) de Theodorakis au Lincoln Center à New York (Salle Avery Fisher) avec les Choeurs et l'Orchestre Symphoniue de Montréal, sous la direction de leur chef titulaire, Charles Dutoit: Grand succès pour tous les participants, en particulier pour Theodorakis.



23.10. Le ballet Zorba est donné au « Cairo Opera House » (Le Caire, Egypte)

30.10. Un sondage sur la popularité de personnalités grecques donne dans l'ordre le Patriarche Oecuménique Vartholomeos avec 7.79, suivi par l'Archévèque d'Athènes et de toute la Grèce Christodoulos avec 7.39, et Mikis Theodorakis avec 6.68.

31.10. Maria Farantouri dédie deux concerts au « Melbourne Concert Hall » (également le 01.11.) à Theodorakis pour son 75e anniversaire

Pendant toute l'année, les récitals à la Salle Mitropoulos (Megaron Mousikis Athènes) avec des cycles de lieder de Theodorakis pour voix et piano (nouveaux arrangements des parties de piano) se poursuivent avec tous les grands interprètes grecs.


© Guy Wagner & Asteris Koutoulas. La reproduction n'est autorisée que sur demande, et un lien vers ce site est obligatoire.